26/01/2016

Le plongeon de l’amour ???? (2006 republiée le 26/1/2016)

blog le célibat banière.jpg

Si vous l’ignorez, les sites de rencontres sont composés de nettement plus de spécimens mâles que de spécimens femelles. Totalement l’inverse de la « vraie vie », où nous sommes plus nombreuses, ce qui explique que moi et d’autres… on est là, desperate busywifes, bridget jones en puissance, car si vous avez 101 hommes pour 100 femmes… ça en fera toujours une qui sera vouée au célibat perpétuel.  L’espoir est que le système de chaises musicales soit instauré, permettant à cette pauvre femme de s’asseoir un jour sur des genoux masculins et de pousser une autre femme à l’extérieur du cercle.

Mais parfois la 101e est condamnée à rester debout en permanence, non ? Enfin ce n’est pas mon cas, na.   Je veux y croire, j’y crois.

Bref revenons à nos moutons, voire à nos spécimens mâles. L’avantage de leur nombre important sur le net est que les femmes n’ont rien à faire sinon attendre.  Attendre un message, un popup, une proposition de rendez-vous, une demande en mariage.  Mais ce soir, j’ai décidé de me bouger.  « Soyons fous » est ma devise.  Ne pas jouer la passivité mais agir. Je remplis donc mes « critères de recherche », bon dieu le romantisme de la chose me cloue sur ma chaise de bureau : tranche d’âge, lieu de résidence, fumeur ou pas...  C’est fou les possibilités qui s’offrent à moi, je peux le vouloir : brun ténébreux, 1m91, 80 kg, employé, vivant dans ma ville, sans enfants (tant qu’à faire, autant les faire ensemble), moustachu, lunettu, poilu, ventru. En fin de compte, jouons la plus fun, je contacte uniquement des hommes du même signe astrologique que moi.  Non pas que je sois superstitieuse niveau astrologique, mais tant qu’à mettre des critères, autant ne pas tomber dans les clichés grand blond riche. 

J’en contacte donc cinq, même âge, même signe. Je leur copie-colle une petite entrée en matière sympathique.  Le copier-coller est le 7e art des sites de rencontres.  Les hommes ratissent très large pour tenter de trouver leur petite perle, vous n’imaginez tout de même pas qu’ils vont être originaux, imaginatifs, et personnaliser leur prise de contact.  Voyons.  Alors je fais pareil.  Je reçois immédiatement deux réponses, pour les trois autres, on verra plus tard s’ils donnent suite.

L’un des deux a un pseudo à mourir de rire, Je-plonge-mes-yeux-dans-les-tiens. Un peu bateau, mais il a le mérite d’être inédit.

La discussion commence et il me fait beaucoup rire, nous avons quelques points communs, tout est fluide et vachement sympathique. Il est 3 h du mat et je réalise avec stupéfaction que cela fait 7 heures que nous échangeons des propos sur tous les sujets possibles et imaginables.

Un bon début. Un très très très bon début.

Bonne nuit, retour sur le net… demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne.

14:02 Écrit par Anais | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.