27/01/2016

Docteur Jekkyl et Mister Hyde (2006 republiée le 27/1/2016)

blog le célibat banière.jpg

La fin de ce WE sinistre approche et voici venu le temps de vous narrer mes dernières (més)aventures… Je dis WE sinistre en fonction du temps uniquement, car pour le reste il fut sympa, très sympa (mais le détail sera pour plus tard, par écrit).  Bon, revenons-en provisoirement à Voisin II.  Oui vous avez bien lu, voisin II, car avec tous ces voisins, j’ai fait un énorme melting pot, et c’est donc voisin III qui m’a emmenée dans une balade folle vers nos bureaux respectifs, tandis que Voisin II était toujours virtuel et mystérieux.  Voisin II, donc, était poli, spirituel, respectueux, sympa, cultivé, intelligent, en résumé bourré de qualités.  Il va de soi qu’après plusieurs longues périodes de discussion, il en savait déjà pas mal sur moi.  Mais étonnamment, il en disait vraiment peu sur lui.  Homme marié ? Possible, mais Dieu seul le sait et le saura jamais. Les hommes sont secrets par définition.  Les hommes mariés sont secrets par conviction.  Enfin, pour ma part, je laisse toujours le bénéficie du doute, et vu que nos conversations étaient très plaisantes, je ne voyais (encore) aucun argument concret pour en rester là.

Vendredi soir, je me partage entre mon petit écran et mon écran plat. Voisin II est présent, nous poursuivons nos dialogues animés. « Keskil est respectueux, keskil écrit bien, sans faute, et tout et tout », me dis-je.  Quand il me propose une photo, j’accepte bien évidemment, espérant que le physique ressemble à l’intellect.  Quand il me questionne « tu préfères une photo de moi nu ou habillé », je reste dans mon trip et me dis « mon dieu qu’il est drôle, il va m’envoyer une photo de lui bébé sur une peau de mouton »…  Naïve ?  Pas tant que ça, des propositions de photos ou webcam, j’en reçois à la pelle, mais elles viennent immédiatement, au premier message, de tels hommes n’ayant pas de temps à perdre, ils ratissent très très large pour trouver ce qu’ils recherchent, donc ils en viennent immédiatement au fait et c’est préférable.  Lui n’est pas ainsi.  Donc j’opte pour une photo de lui… nu… bien sûr… et j’attends ma photo de lui bébé sur sa peau de mouton, ça va être craquant à souhait.   Je suis morte de rire à l’idée du tour que prennent nos dialogues. Et la photo tombe, en même temps que son masque ! Je suis morte de rire mais à la fois stupéfaite.  Point de bébé sur peau de mouton, inutile de vous faire un dessin.  Bon, c’est pas vraiment une photo d’art, même si elle est en noir et blanc, pour parler crûment on dirait le frère de Rocco Siffredi en pleine auto-satisfaction (ô quelle jolie expression).  Oui je connais Rocco, j’ai vu sa tête à la TV, et j’ai vu son outil de travail au cinéma aussi, voilà, j’avoue, dans son film grand public que je trouvais assez traumatisant, non par la taille de sa chose (nous en reparlerons au prochain post tiens), mais par le scénario somme toute très pervers.  Finalement je préfère le bon petit porno classique sans scénario, on sait à quoi s’attendre et basta.  Enfin, « je préfère », j’avoue que ça ne me fait pas fantasmer du tout, loin de là, mais on sait à quoi s’attendre, aucune histoire, juste du cul.  Par contre, ce film, Romance X pour ne pas le citer, était hautement plus perturbant.   Enfin je ne vais pas disserter sur Rocco toute la soirée.  Je ne vais pas non plus disserter trop longtemps sur Voisin II, que j’appelle actuellement Docteur Jekyll et Mister Hyde, qui, non content d’avoir provoqué un traumatisme à vie sur ma pauvre petite personne fragile, s’est étonné que la photo ne me plaise pas et ses mielleuseries se sont étonnamment transformées en « avoue que tu aimes ça, sal… », « ça t’excite pas de voir mon énoooorme … », « t’en veux une autre, de photo ? ».  Et il était persuadé que c’était mon plus vif désir.  D’autant que j’ai eu le malheur de ne pas le refuser-bloquer-effacer-annihiler-détruire tout de go, et qu’il a eu le culot de revenir à la charge quelques heures plus tard « alors t’as réfléchi, vraiment pas envie de revoir ma grosse … ».  Et je vous passe les meilleures, pour éviter de choquer certains chastes yeux qui se poseraient par hasard sur ce blog romantique J.

J’ai maintenant mon argument concret (plus concret que jamais… il a hanté mes nuits depuis, et pas en fantasmes, en cauchemars horribles où je me trouve dans un labo photo remplis de tas de clichés sordides, clichés qui se transforment ensuite en véritables êtres humains bien vivants, ouf, traumatisme absolu) : restons-en là. Retour sur le net.

 

11:56 Écrit par Anais | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.